Jessy obéissance classe 1

Jessy obéissance classe 1

Tant qu’à accompagner les copains et les copines en concours, autant participer!

Deuxième concours en classe 1 pour Jessy, avec 300 points (1/10). Malgré la chaleur, Jessy est restée concentrée jusqu’au bout.

En vidéo

Click to Watch Video

En images

 

Miss Nugget brevet d’obéissance

Miss Nugget brevet d’obéissance

Mis Nugget a passé son brevet et à obtenu 85 points. Elle a eu beaucoup de succès!

Click to Watch Video

 

Miss Nugget 18 mois

Miss Nugget 18 mois

Une petite video de Miss Nugget bouledogue de 18 mois, entraînement en obéissance

Click to Watch Video

 

 

Stress et apprentissage

Stress et apprentissage

Qu’est-ce que le stress ?

Voici ce qu’en dit wikipedia:

Le stress (anglicisme) est, en biologie, l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement…. Le stress est différent de l’anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l’anxiété.

Notez bien que le stress n’est pas une émotion, c’est lié à la pression de l’environnement. Et si vous lisez ce blog, vous savez que le maître fait partie de l’environnement. Le stress n’est donc pas une fatalité, c’est quelque chose sur lequel on peut agir en manipulant l’environnement.

stress

Apprentissage et stress

Lorsqu’on est soumis à une pression de l’environnement, donc stressé, on a du mal à se concentrer, et a mémoriser. Ce qui sera appris sous stress ne résistera pas au temps et sera vite oublié. Le stress peut aussi bloquer la restitution d’un comportement appris (cas du concours). Le stress est donc à bannir si on veux faire un dressage sérieux, en plus d’être éthique.

Organiser sa séance

Afin de mettre le cerveau du chien dans les meilleures circonstances pour l’apprentissage, il faut créer un environnement sécuritaire et rassurant. Choisissez un endroit calme et bien connu du chien. Mettez de la joie dans votre séance, votre chien n’en sera que plus motivé pour apprendre. Et soyez vous même très calme, ne mettez pas la pression sur votre chien. S’il ne fait pas ce que vous attendez, n’insistez pas. Ce serait inutile et contre-productif. Dites-vous toujours que si le chien ne comprend pas, c’est que vous ne lui expliquez pas correctement.

Stress positif

 

Alors le stress serait à bannir absolument ? Pas tout à fait. Une séance d’entraînement ou tout serait trop plat, trop calme, serait vite ennuyeuse, et la motivation disparaîtrait rapidement.

Vous avez certainement entendu parler du stress positif et du stress négatif. Le stress positif, c’est une pression de l’environnement qui nous pousse à nous surpasser, à sortir de notre zone de confort.

On peut par exemple rendre la valeur de la récompense aléatoire. Le chien ne sait jamais si il va être récompensé un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, ou pas du tout !

On peut aussi travailler avec la récompense à vue. Cela met la pression au chien pour qu’il trouve ce qu’il doit faire pour avoir accès à cette récompense.

Mais attention, tout est question de dosage. Si le chien se fixe sur la récompense à vue au point d’oublier tout le reste, ce n’est pas bon. Le chien ne mémorisera rien. Il faut savoir ne pas aller trop loin.

stress positif

Préparation aux concours

niveau de stress

Malheureusement, le monde réel est une source permanente de stress, et les conditions de concours sont le summum de la situation à stress. Si votre chien (et vous-même) n’êtes pas préparés, ce sera la catastrophe. On ne passe pas brutalement d’un environnement toujours neutre à un environnement stressant. Il faudra habituer progressivement son chien à le supporter. et je dis bien progressivement. Ce n’est pas parce que votre chien travaille très bien dans le jardin qu’il faut aller le faire travailler sur la place du village un jour de marché aux bestiaux …

On ajoutera petit à petit de la pression environnementale source de stress. On fera bien attention à ce que le chien encaisse le niveau de pression sans problème. Si le chien donne des signes de stress, il faut revenir en arrière, dans un environnement avec moins de pression, et plus de motivation.

Bibliographie:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Stress

Bien gérer les émotions pour apprendre : sécuriser, calmer et rassurer

Difficile d’apprendre quand on est stressé

https://www.edutopia.org/blog/neuroscience-behind-stress-and-learning-judy-willis

https://www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080311182434.htm

 

L’effet Pygmalion

L’effet Pygmalion

Lorsque j’étais jeune concurrent, un jour de concours, mon chien à fait une erreur grossière. J’ai pensé « quel con ce chien », mais je l’ai pensé tellement fort, que le juge l’a entendu. Il m’a vertement sermonné en m’expliquant qu’il ne fallait jamais dénigrer son chien, qu’il le ressentait, et que cela nuisait à son comportement en concours (et il m’a enlevé des points).

J’ai tout d’abord pensé « quel con ce juge, mon chien est bête, un point c’est tout ». Mais avec l’expérience, je me suis rendu compte qu’il avait complètement raison (le contraire aurait été étonnant car c’est un grand dresseur). Si on doute de son élève, alors il ne va pas progresser, et on va le trouver de plus en plus idiot, et il va encore moins progresser ….

J’ai fait quelques recherches sur le sujet, et j’ai découvert que cet effet a été étudié, et s’appelle l’effet Pygmalion.

Le jugement que porte l’enseignant sur son élève influe sur sa capacité d’apprentissage, et sur son comportement lors des compétitions canines. Cela n’a rien de magique. Si l’enseignant croit dans les capacités de son élève, il sera plus patient, plus attentionné, et en retour l’élève sera plus concentré, plus impliqué.

  Il est très important de renvoyer une image mentale positive à son chien, à l’entraînement comme en concours. Je peux vous assurer que lorsque je rentre sur un terrain de concours, j’encourage Jessy dans ma tête, je me dis « allez ma grande, on va réussir cet exercice », et si elle rate « c’est pas grave, on continue ». Et ça marche. Ceux qui pratiquent le pistage savent tout ce qui peut passer comme information dans la longe. Alors que je vois de nombreux concurrents sur le visage duquel on peut lire des choses qui vont du « qu’est ce que je fais là, je serais mieux au chaud devant la cheminée », au « quelle connerie il va encore me faire aujourd’hui ». Et ça ne loupe pas, le résultat n’est généralement pas terrible. Et si vous interrogez ces concurrents à la sortie du terrain, vous verrez que leur discours est proche de ce que vous avez imaginé.

Et je peux vous assurer que si un de mes élèves dénigre son chien en ma présence, il se fait vertement rappeler à l’ordre.

Positivez, vous n’en aurez que des bénéfices. Mais faite-le avec conviction, soyez sincère, sinon ça ne fonctionne pas!

références:

l’effet Pygmalion

Wikipédia: l’effet pygmalion