Avoir un bon référentiel

Dans l’article http://chiens-actifs.eu/2017/07/erreurs-fautes-et-bugs/ j’ai cité les divers types d’erreur. Je voudrais revenir ici sur le type suivant :

Erreurs dues à mauvaise compréhension des consignes car elles ne sont pas claires

On pourrait aussi le rédiger sous la forme « écart par rapport à un référentiel ». C’est à dire que nous avons dans notre tête un « comportement de référence », et on estime que le chien s’écarte de ce comportement, et donc commet une erreur.

Et souvent, ce comportement de référence, soit reste dans notre tête, soit nous le changeons souvent de façon peu cohérente. Mais le chien n’est pas dans votre tête. Comment voulez-vous qu’il s’y retrouve s’il ne comprend pas quel est le comportement attendu et l’erreur qu’il commet.

Il est donc fondamental d’avoir soi-même une idée claire du comportement attendu, et de la communiquer clairement au chien.

On peut par exemple leurrer 2 ou 3 fois le chien pour lui faire exécuter le comportement, puis ensuite lui proposer de le refaire en shaping. L’objectif à atteindre est clair pour tous, et l’erreur à corriger aussi.

Je vous laisse réfléchir à tout ça de façon à ce que vous soyez préparés pour la prochaine fois où le chien ne se comportera pas comme vous le pensez dans votre tête …

CC BY-NC-ND 4.0 Avoir un bon référentiel par Didier ESCALLIER est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *