Récompense et punition : le jeu du chaud et froid

Récompense et punition : le jeu du chaud et froid

Pourquoi faire ?

Dans un article précédent, je vous avais proposé d’imaginer comment agissaient la récompense et la punition. Je vous propose ici de le vivre, comme le vivent nos chiens pendant nos séances d’entraînement. C’est un jeu simple, à réaliser en famille ou entre amis. C’est une excellente animation pour vos clubs canin, mais aussi pour animer des journées canines dans les écoles.

Objectif du jeu

Avec ce jeu, vous allez découvrir comment faire réaliser un comportement complexe à quelqu’un en utilisant seulement 1, puis 2 mots seulement: chaud et froid. C’est un exercice qui n’est pas toujours évident, car faire une phrase pour expliquer ce qu’il faut faire nous semble tellement plus évident ! Malheureusement avec nos chiens, faire des phrases ne sert à rien, il faut revenir à des choses beaucoup plus simple. En jouant au jeu du chaud et froid, vous allez voir que certains ne peuvent pas s’empêcher de parler lorsque l’élève ne comprends pas les indications données avec seulement 1 mot. C’est effectivement très frustrant de ne pas arriver à se faire comprendre, mais c’est le problème le plus fréquent rencontré entre maître et chien, cause de bien des frustrations, et parfois d’abandon.

Préparation du terrain

Je prendrai le cas le plus classique du jeu réalisé dans le cadre d’un club canin. Ce n’est évidement qu’un exemple à adapter en fonction du matériel disponible (un bon dresseur doit s’adapter en permanence à la situation qu’il a en face de lui!).

Il vous faut:

  • un terrain parfaitement délimité, 10 m x 10 m par exemple. On l’appellera « la piscine »
  • 2 chaises
  • 2 ou 3  cônes de couleurs différentes
  • 2 ou 3 piquets
  • 1 ou 2 foulards
  • 1 ballon

Vous répartissez de façon aléatoire tous ces objets sur le terrain, en essayant d’occuper tous l’espace. Évitez de mettre côte à côte 2 objets identiques afin de simplifier un peu le jeu. Si vous jouez avec de jeunes enfants, je vous recommande de réduire la taille de la piscine, ainsi que le nombre d’objets.

Début du jeu

On commence par réunir tous les participants, et choisir celui qui jouera le rôle de l’élève.

L’élève doit alors s’éloigner afin de ne pas entendre , ni voir l’étape suivante qui consiste pour le groupe à choisir le comportement qu’on va devoir lui faire réaliser.

Exemples de comportements:

  • prendre le foulard rouge et aller s’asseoir sur la chaise de gauche
  • faire le tour du cône rouge, prendre le ballon, et aller le poser sous la chaise de droite
  • faire le tour du piquet de gauche, prendre le foulard, se le mettre autour du cou, faire le tour du cône, prendre le ballon, faire 3 fois le tour de la chaise de droite, s’asseoir sur la chaise de gauche et tenir le ballon au dessus de sa tête

On commencera le jeu par des comportements simples, puis au fur et à mesure que les participants prennent de l’expérience, on demandera des comportements de plus en plus complexes (tout comme avec nos chiens ..)

Il ne reste plus qu’à choisir qui fera le moniteur pour ce tour de jeu, et on peut rappeler l’élève, et le faire sauter dans la piscine. A partir de ce moment-là, plus personne ne parle, excepté le moniteur au vocabulaire réduit ! La seule chose que l’on doit entendre, ce sont les consignes données par le moniteur,  et les éclats de rires des spectateurs !

Le jeu du chaud

chaud
chaud

Dans ce jeu, on va travailler sur la notion de récompense pour renforcer un comportement. Le moniteur devra prononcer le mot « chaud » lorsque l’élève ébauche un mouvement dans la direction choisie  pendant la préparation. Si l’élève part dans la mauvaise direction, on ne dit rien (on ne trépigne pas d’impatience non plus !). Il faut rester le plus neutre possible. C’est un travail de « façonnage » du comportement par petits progrès successifs. Si vous vous trompez en disant « chaud » au mauvais moment, ce n’est pas trop grave, mais vous allez un peu désorienter votre élève.

Patience, rigueur, observation, sont les qualités indispensables pour le dresseur.

Joie, dynamisme, optimisme, sont les qualités indispensables pour l’élève. Si vous tombez sur un élève peu dynamique, il risque de simplement se planter au milieu du terrain et attendre (si vous êtes vous-même élève, essayez donc de rester sans bouger, vous verrez la réaction du moniteur !)

Le jeu du froid

froid
froid

Dans ce jeu, on ne va travailler que sur la notion de punition, c’est à dire quelque chose destiné à faire disparaître un comportement. Mais comment faire réaliser un comportement avec un système destiné justement à les faire disparaître ? Contrairement à ce que proclame beaucoup de dresseurs qui communiquent beaucoup mais côtoient peu de chiens, c’est tout à fait possible, et absolument pas traumatisant pour l’élève. Sinon, je ne vous proposerai pas de le faire avec des enfants !

Le moniteur devra prononcer le mot « froid » lorsque l’élève part dans la mauvaise direction, ou bien reste immobile. C’est aussi une méthode pour façonner un nouveau comportement. Attention, car si vous prononcez le mot « froid » alors que l’élève est dans la bonne direction, vous allez devoir bien ramer pour rattraper le coup et le convaincre que finalement c’était bien ça. Vous risquez de le décourager rapidement s’il ne vous considère pas comme quelqu’un fiable et de confiance. La rigueur est la qualité indispensable pour le moniteur.

Le jeu de chaud et froid

chaud froid

Cette fois ci, le moniteur est autorisé a utiliser les deux possibilités , c’est à dire:

  • « chaud » quand l’élève est dans la bonne direction
  • « froid » quand l’élève est dans la mauvaise direction

Il faut rester concentré, car c’est beaucoup plus rapide qu’avec l’utilisation d’un seul mot.

Conclusion

C’est à vous de la faire après avoir joué à ce jeu avec de nombreuses personnes différentes, et en ayant joué vous-même le rôle de l’élève et du moniteur (les deux sont très intéressants).

Si vous avez déjà lu les articles de ce blog, vous devez certainement déjà en avoir une petite idée, mais rien ne vaut la pratique, et le vivre soi même.

Vous pouvez maintenant, quitter votre ordinateur, appeler vos amis et organiser une partie de « chaud et froid ».

 

 

Le clan des masques noirs

Le clan des masques noirs

Dans le rôle du petit lapin : Miss Nugget des Mini Prouts, 5 mois.

Dans le rôle du gentil modérateur: Heïko des Molosses des Mes Z’Amours, 4 ans.

Dans le rôle de la folle dingue : Jessy de l’Orée de Biliaire, 3 ans.

Camerawomen : Cathy

Éclairage: naturel!

Click to Watch Video

 

Récompense et punition: suivez le chemin!

Récompense et punition: suivez le chemin!

Pourquoi faire ?

Parce que j’en ai marre des extrémistes d’un camp ou de l’autre , soit que ne jurent que par l’absence de punition, soient ceux qui punissent n’importe comment et à tout va.

L’utilisation de la récompense et de la punition simultanément n’est pas tabou, et offre même des avantages, il faut être pragmatique, et surtout savoir de quoi on parle pour pouvoir le mettre en oeuvre.

Si vous lisez ce blog depuis quelques temps, vous savez que lorsque je parle de punition, c’est strictement dans le sens du conditionnement opérant, c’est à dire quelque chose qui fait appel à la réflexion, et en aucun cas quelque chose qui fait appel à la douleur. Il s’agit généralement d’un simple signal vocal que le chien connaît comme étant une indication qu’il est dans l’erreur, mais cela peut aussi être un collier électronique en mode vibreur ou très basse intensité si on veut plus de précision.

Mise en situation

Imaginez vous dans un endroit complètement obscur, dans lequel vous ne voyez absolument rien. Et vous devez trouver un interrupteur quelque part qui vous permettra d’avoir de la lumière.

Sans aucune indication, vous risquez de tourner en rond pendant longtemps!

Pour vous aider, quelqu’un a matérialisé un chemin pour vous guider vers l’interrupteur.

La récompense

Comme vous n’y voyez rien, le chemin est matérialisé par de petites billes noires, que vous devez trouver en tâtonnant. Imaginez votre bonheur lorsque vous trouvez une bille qui vous confirme que vous êtes dans la bonne direction! Vous allez explorer frénétiquement pour trouver la bille suivante.

Celui qui a disposé les billes doit y avoir mûrement réfléchi.

Si elles sont trop éloignées, vous allez vous décourager rapidement.

Si elles sont trop proche, vous n’explorez plus, vous suivez bêtement le chemin et ne mémorisez pas le trajet pour la prochaine fois.

La punition

Imaginez maintenant que pour matérialiser le chemin, on ai fait en sorte que ses accotements soient un sol très mou, dans lequel il est très difficile de marcher.

Vous allez avancer prudemment, en tâtant le terrain. Votre stratégie sera  de progresser lentement , pas à pas, et chaque fois que votre pied rencontre un sol instable, vous allez changer de direction.

Vous progressez certes lentement, mais sûrement, canalisé entre les 2 accotements.

Idem que pour la récompense, si les accotements sont trop rapprochés, vous ne mémorisez pas grand chose (vous êtes guidé sur des rails), et si ils sont trop éloignés, vous perdez du temps à aller d’un coté à l’autre, avec le risque de complètement vous perdre.

Récompense et punition

Vous l’aurez compris, vous avez à la fois les billes au centre du chemin, et les accotements instables de chaque coté.

Votre stratégie sera toujours d’essayer de rester au centre du chemin pour trouver les billes rapidement, mais vous perdez moins de temps car si vous faites fausse route, l’accotement instable vous ramène vers le centre.

Vous avancerez moins frénétiquement qu’avec les récompenses seules, mais vous perdrez globalement moins de temps à explorer des territoires inutiles, et au final arriverez rapidement au but.

Conclusion

Je vous laisse la deviner par vous même, mais elle me semble assez évidente!