Comparaison de 3 méthodes pour faire cesser un comportement

De quoi s’agit il ?

En parcourant le net, je suis tombé sur cette étude scientifique sur la comparaison de méthodes de punition , qui a retenu mon attention  car menée de façon très rigoureuse et sans à priori:

THESE

L’objectif est de comparer 3 méthodes de punition (au sens « apprentissage », c’est à dire pour faire cesser un comportement).

Les 3 méthodes sont:

  • « signal d’arrêt », c’est à dire punition négative par suppression de récompense, le chien ayant été entraîné progressivement à abandonner une distraction de plus en plus élevée, le retour au maître étant alors fortement récompensé
  • collier à pointes
  • collier électronique

Les 2 points qui sont observés :

  • l’efficacité en terme d’apprentissage (le comportement ne se reproduit plus lorsque la même situation se représente)
  • le niveau de stress produit par application de la punition (par observation de la modification de l’attitude corporelle suivant l’étude de BEERDA (1997) and
    SCHILDER and van der BORG (2003).

Protocole suivi

Ce thème étant particulièrement sujet à polémique, les auteurs (allemands) de cette étude se sont assurés que celle-ci était menée avec un maximum de rigueur scientifique. Chaque paramètre pouvant influer le résultat  est minutieusement analysé et mis sous contrôle.

Les auteurs ont observé 42 malinois appartenant à des unités de police de 2 villes différentes (Muenster et Hannover). Ce choix est justifié par le fait d’éviter les dispersions liées aux races différentes, et par le dressage identique suivi par tout les chiens (même centre d’entraînement) pour éviter les dispersions liées au dressage antérieur à l’expérience.

Dans le cas d’utilisation du collier électronique, c’est le même dresseur qui donnait la punition pour toutes les expériences afin d’éviter les dispersions liées au timing (identifié comme un paramètre très influençant).

Les expériences se sont toute déroulées sur le même terrain (1 par ville), terrain d’entraînement habituel des chiens.

La distraction était toujours donnée par la même personne afin d’éviter toute dispersion liée à son intensité.

L’exercice était le suivant.

  • Le maître et son chien rentre sur le terrain en marche au pied, chien concentré sur son maître
  • L’assistant, muni d’une manche de protection et d’un fouet essaie de distraire le chien
  • Si le chien se détourne de son maître, la punition est donnée
  • L’expérience est renouvelée 3 fois à 3 jours d’intervalle.
  • Si le chien ne se détourne plus de son maître lors du 2ème ou 3ème jour, l’apprentissage est considéré comme validé

Résultats

Efficacité de l’apprentissage

Signal d’arrêt

L’efficacité en terme d’apprentissage n’a pas pu être mesurée car seulement 4 chiens sur 42 se sont détournés de la distraction, et parmi ceux ci seulement 3 ont « appris » à ne pas se détourner de leur maître. La conclusion est donc que cette méthode ne fonctionne pas de façon fiable pour faire cesser un comportement fortement motivant, et que son effet d’apprentissage est quasi nul.

Collier à pointes

Tous les chiens ont repris leur marche au pied en portant leur attention sur leur maître après application de la punition. 32 chiens sur 42 ont appris, c’est à dire qu’il ne se détournaient plus de leur maître si la distraction était à nouveau provoquée.

Les auteurs insistent sur le fait que c’est le maître qui applique la punition, et donc il y a une dispersion dans le timing, ce qui explique les résultats.

Collier électronique

Tous les chiens ont repris leur marche au pied en portant leur attention sur leur maître après application de la sanction. 40 chiens sur 42 ont appris, c’est à dire qu’il ne se détournaient plus de leur maître si la distraction était à nouveau provoquée.

Effet sur le stress

Généralité

Les auteurs insistent sur le fait que l’analyse du niveau de stress ou de soumission par observation de la posture du chien est fortement influencé par la relation qu’entretient le chien avec son maître. Pour évaluer celle-ci, la posture est au préalable analysée lors d’une séance d’entraînement ordinaire, entrecoupée de séances de jeux

Signal d’arrêt

Seuls 4  chiens sur 42 ont put être évalués, car ce sont les seuls à avoir réagit à la punition. 3 chiens ont montré des signes de soumission importante, 1 des signes de soumission moyenne.

Collier à pointes

Les auteurs notent que par son action mécanique sur le corps et la tête du chien, le collier à pointes fausse les observations. Les modifications de postures sont notées chaque fois que la punition est appliquée. Comme l’effet d’apprentissage est important, la plupart des chiens n’ont été sanctionné qu’une fois, ce qui réduit le nombre d’observations. En combinant toute les observations de modifications de posture, on arrive à environ 30% des chiens légèrement en position de soumission, et 50% en position de soumission.

Collier électronique

Les auteurs notent que la punition n’étant pas donnée par le maître, il y a un effet de surprise sur le chien qui s’ajoute à l’effet de soumission dans la modification de posture. En combinant toutes les observations de modifications de posture, on arrive à environ 40% des chiens légèrement en position de soumission, et 30% en position de soumission.

Discussion

généralité

Les auteurs insistent sur le fait qu’une punition doit respecter 3 critères pour être efficace:

  • elle doit être immédiate
  • elle doit être associée au comportement à faire cesser, et uniquement à celui ci
  • elle doit être administrée par l’environnement

Comparaison des méthodes

La punition par « signal d’arrêt » n’est pas efficace en cas de forte distraction. Dans les quelques cas ou elle a fonctionné, c’est la moins stressante. La personnalité du chien, et sa relation avec son maître, influence fortement le résultat. Elle requiert un long apprentissage préalable, si possible lorsque le chien est très jeune.

La punition par collier électronique est la plus efficace, et la moins stressante . Cette punition est celle qui respecte le plus les 3 critères d’une punition efficace.

La punition par collier à pointes est relativement efficace, mais la plus stressante de par son action mécanique. Son application par le maître ne permet pas de respecter le critère « administrée par l’environnement ».

 

 

 

C’est la rentrée

Petite vidéo d’un de nos entraînements. jeune Doberman d’un an.

Click to Watch Video