Le bon collier pour le bon usage

Le collier

Il existe de très nombreux types de colliers. Je constate qu’ils sont souvent mal utilisés, généralement par méconnaissance. On trouve malheureusement sur internet un peu n’importe quoi d’écrit à leur sujet, souvent par des personnes qui ne s’en sont jamais servies.

Je vais essayer d’expliquer le bon usage de chaque collier, factuellement, avec leurs avantages et inconvénients.

Le collier plat

il peut être en tissu ou en cuir. Il est généralement assez large.

C’est un collier d’attache. Il sert à limiter la zone de déplacement du chien. Il ne peut pas servir à modifier un comportement, car on ne peux pas s’en servir comme renforçateur ou comme punition.

Le collier semi étrangleur

Ce n’est pour moi qu’une variante du collier plat, avec quelques avantages en plus. Il est résistant (métal), pas très cher, et le chien ne peut pas se l’enlever si il tire en reculant.

Comme le collier plat, il ne peux pas servir à modifier un comportement.

Le collier de motivation

C’est un collier très large, résistant, parfois muni d’une poignée (collier d’intervention).

Il est utilisé pour maintenir le chien en excitation, comme le ferais un harnais. Il permet un meilleur contrôle du chien, et en particulier de la tête. Il évite que dans certaines situations très tendues, le chien ne se retourne et morde la mauvaise personne. Il permet aussi de maintenir le chien avec les pattes avant levées, avec sa mâchoire pleine de dents à proximité du visage de la personne à maintenir à distance.

Le collier étrangleur

Il s’agit d’un collier en métal ou en corde, muni d’un anneau permettant de réduire le diamètre du collier. Il y a plusieurs façon de l’utiliser :

en étrangleur

C’est l’usage premier de ce type de collier. On tire sur la laisse, le collier se serre autour du cou, coupant l’arrivée d’air au poumons et de sang au cerveau. On réservera cet usage au cas très particulier du chien agressif qui « pète les plombs ». Lorsque le chien se met dans cet état, plus rien ne peux le raisonner. Il faut l’étrangler pour arriver à la limite de la syncope afin de lui faire retrouver ses esprits. Cela demande du doigté et de l’expérience, et devra être fait sous contrôle d’une personne compétente. Une fois le chien revenu dans un état plus réceptif, on peux reprendre la communication avec lui pour mettre en place éducation appropriée.

en non-étrangleur

en se prenant sur l’anneau fixe, on a un collier d’attache pas cher et résistant. Si on le serre un peu en bloquant le mousqueton de la laisse dans un des maillon, on peut en faire un collier d’éducation pour la majorité des chiens. On s’en servira en punition par création d’inconfort pour faire cesser une action indésirable. Mais toujours en conditionnement opérant, c’est à dire que le chien doit comprendre pourquoi il est puni, et qu’est qu’il doit faire pour que l’inconfort cesse.

Le collier à pointes

Il s’agit d’un collier muni de pointes tournées vers l’intérieur, qui rappellent au chien les dents de sa mère lorsqu’elle le punissait en le prenant par le cou.

C’est le collier à utiliser lorsqu’on veut punir un chien au sens du conditionnement opérant, c’est à dire faire disparaître un comportement. Le chien doit comprendre pourquoi il est puni, et surtout, comprendre ce qu’il doit faire pour faire cesser la punition. Comme dans tout conditionnement opérant, la douleur est à proscrire, car un chien qui a mal n’est pas en condition pour apprendre. Pour augmenter l’efficacité, il faut l’intégrer dans une séquence P+/R-/R+. il est à noter que la punition est directionnelle (dans le sens de traction de la laisse). Comme tout usage de la punition, il faudra au préalable avoir appris au chien ce que c’est, et comment il doit agir pour la faire cesser.

Il est évidement complètement crétin d’utiliser ce collier pour attacher en permanence un chien ou pour le suspendre en guise de punition. Ce type de comportement est inadmissible de la part du maître.

Le collier électronique

Les colliers modernes permettent un réglage très fin de leur impact sur le chien. Cela peut aller de la simple gène (utilisation basse intensité, à privilégier), à la douleur (à proscrire, car le chien n’apprend rien). Il faut donc absolument calibrer le collier en fonction de chaque chien, afin de connaître très précisément le réglage à utiliser en fonction de l’usage recherché.

Il existe de multiples utilisations du collier électronique.

  • pour donner une commande (1 impulsion on tourne à droite, 2 impulsions on tourne à gauche)
  • pour donner un top (pour apprendre au chien à quelque moment précis il doit déclencher son attaque, se bloquer …)
  • en shaping, souvent associé au clicker (le jeu de chaud et froid)
  • pour punir au sens du conditionnement opérant. Son usage est alors identique à celui du collier à pointes, avec l’avantage de la précision dans l’intensité de la punition, de la distance, et de la non-directivité (ce qui peut aussi être un inconvénient).

Conclusion

Il existe un collier pour chaque usage, il faut donc avoir réfléchi au préalable ce qu’on veut faire avant de mettre un collier à son chien.

Les usages sont majoritairement punitifs, donc le collier est utilisé pour faire cesser un comportement. Il existe d’autres solutions pour faire cesser un comportement (voir article précédent sur le renforcement différentiel). On utilisera  le collier après mûre réflexion, en toute connaissance de cause, et non comme un outil universel de « dressage ».

On ne mettra jamais un collier à un chien si on n’est pas à proximité pour le surveiller (les accidents par étranglement du collier pris dans un grillage ou une branche arrivent plus souvent qu’on ne l’imagine).

Avant de critiquer un outil, n’oubliez jamais que ce n’est pas l’outil qui est mauvais, c’est l’utilisation qu’on en fait.

CC BY-NC-ND 4.0 Le bon collier pour le bon usage par Didier ESCALLIER est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *