Le conditionnement classique

Le conditionnement classique,

parfois appelé  pavlovien , ou de type 1, a été étudié par Ivan Pavlov au début du 20ème siècle.

Son expérience est très simple :

– on présente de la nourriture à un chien, il se met à saliver,

– on fait tinter une clochette, il ne salive pas.

Suite à cela, pendant plusieurs jours, on fait tinter la clochette juste avant de lui donner sa nourriture. Au bout de quelques temps, on fait tinter la clochette sans présenter de nourriture, et le chien salive. On a créé un acte réflexe. Un stimulus qui n’avait aucun sens pour le chien au début de l’expérience (la clochette), est devenu le stimulus qui va déclencher un comportement. Ce qu’il est important de noter, c’est que tout se fait « à l’insu » du chien. Il n’a aucune conscience du fait que la clochette va déclencher la salivation.

Un peu de vocabulaire :

– la clochette est appelée « stimulus neutre » en début d’expérience (elle n’a aucune signification particulière pour le chien), et devient le « stimulus conditionnel » à la fin de l’expérience (elle a acquis une signification),

– la nourriture est le « stimulus inconditionnel », elle déclenche la salivation « à tous les coups », sans condition,

– la salivation est la « réponse inconditionnelle » en début d’expérience (associée uniquement à la nourriture), et devient la « réponse conditionnelle » (associé à la clochette ).

Ce type de conditionnement fonctionne formidablement bien avec nos chiens. Nous le vivons tous les jours. Par exemple, on prend la laisse de son chien pour l’emmener en promenade. Au bout de quelques temps, le simple fait de prendre la laisse déclenche chez le chien la même joie que d’être en promenade.

Il y a une chose fondamentale à savoir pour mettre en place ce type de conditionnement : le « stimulus neutre » (la clochette) doit être donné environ une seconde avant le « stimulus inconditionnel » (la nourriture).

Pour l’éducation de nos chiens, on peut par exemple l’utiliser pour apprendre le « assis ». Au début, on pousse les fesses du chien vers le bas, et on lui lève la tête. Mécaniquement, il va s’asseoir, et on récompense. Au bout d’un certain temps, il suffit d’effleurer les fesses et le dessous de la tête pour que le chien s’assoit.

Vous me direz, ce n’est pas très utile en concours. Alors réfléchissez à ceci. Votre chien est en position de base, c’est-à-dire assis à votre gauche:

– lorsque vous démarrez et que vous voulez qu’il vous suive, vous donnez un ordre vocal, mais surtout, vous partez avec la jambe gauche en 1er,

– lorsque vous démarrez et que  vous voulez qu’il reste en place, vous donnez un ordre vocal, mais surtout, vous partez avec la jambe droite en 1er.

Au bout d’un moment, vous ne donnez plus aucun ordre vocal (vous le faites disparaître progressivement), et votre chien réagira en fonction de la 1ère jambe que vous bougez Vous avez conditionné votre chien sur votre jambe.Inutile de faire, comme je le vois souvent, de longues phrases ou des ordres à rallonge (pas bouger, reste, …).

Ce conditionnement est très puissant, il n’est pas à négliger dans notre boite à outils de compétiteurs. Il est utile, voire indispensable, pour des ordres simples qui doivent être exécutés rapidement (assis, couché, stop, ..) car ce conditionnement agit quasiment comme un acte réflexe, ne fait pas appel à la réflexion.

Un dernier exemple pour alimenter votre réflexion :

– vous mettez un collier « à pointes » à votre chien

– vous donnez une petite secousse sur la laisse (c’est désagréable mais pas douloureux !), et vous donnez une friandise très appétissante juste après.

– Après de nombreuses répétitions, vous verrez votre chien être très content d’être « secoué » avec un collier à pointes, car il aura associé cela à la récompense ….

CC BY-NC-ND 4.0 Le conditionnement classique par Didier ESCALLIER est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *